En quoi l’aromathérapie se distingue-t-elle de la phytothérapie ? Contrairement à la phytothérapie qui utilise toute la plante, l’aromathérapie n’emploie que l’huile essentielle qui se trouve dans les racines, les feuilles, les tiges, les fleurs ou bien les fruits d’une plante.

Les huiles essentielles, primordiales pour l’aromathérapie

L’aromathérapie est une médecine douce qui utilise les huiles essentielles pour leurs propriétés bienfaisantes. Les huiles essentielles sont utilisées en aromathérapie, qui est plus préventive que curative. Elle agitaussi bien sur les émotions que sur le corps.

Pour ses soins, l’aromathérapie utilise l’huile essentielle qui est une substance odorante extraite de plusieurs parties d’une plante, ça peut être le fruit, les pétales, les feuilles, les écorces, les racines ou bien les tiges, etc. Les huiles essentielles sont réputées pour être bénéfiques pour la santé. Certaines sont très utilisées pour les massages, comme la lavande. Même si, cette substance odorante s’appelle huile, les huiles essentielles ne contiennent aucun corps gras, et dufait de leur nature volatile, elle ne tâche pas les papiers.

Partie que l’on extrait : les huiles essentielles

L’huile essentielle est soluble avec la cire, l’alcool et les huiles végétales. Elles sont des composés liquides, volatiles et odoriférants que l’on trouve dans les plantes aromatiques. Les huiles essentielles sont le produit d’une distillation des cellules que l’on trouve dans les plantes ou une petite partie de la plante. On retrouve de l’essence dans les pétales de fleurs (exemple, la rose, la lavande, les orangers), les feuilles (exemple, l’eucalyptus, le thym, la menthe, le pin), le bois (exemple, la cannelle ou le santal), les graines (cumin, muscade, fenouil), les racines (exemple, sassafras), les rhizomes (gingembre), la résine (sapins) et la gomme (encens).

Dans certains cas, l’huile essentielle peut être stockée dans plusieurs endroits de la plante. L’extraction de l’huile essentielle de lavande se fait à partir des fleurs et des feuilles. Si on prend le cas de l’oranger, celui-ci produit trois essences différentes par leur odeur et leurs effets thérapeutiques : les fleurs (néroli), les feuilles (petit-grain) et l’écorce d’orange.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *